Je suis admissible au concours ! Et après ?

Lundi 20 avril 2020 à 17h30, après des dizaines d’actualisation depuis des semaines sur Publinet, les résultats d’admissibilité du CAPET économie gestion option marketing sont publiés. Je clique dessus, puis sur l’académie de Clermont-Ferrand, la lettre de mon nom est en surbrillance rouge, je commence à vibrer, je clique sur cette lettre et vois apparaître mon nom, synonyme d’admissibilité. Cela signifie que j’ai obtenu mes écrits et donc, je suis autorisée à aller à l’oral.

Voici la capture d’écran de mon admissibilité sur laquelle j’ai retiré mon nom, prénom et ma date de naissance dans un souci de confidentialité :

Nous étions 1 246 sur la ligne de départ en ce qui concerne ce concours. Nous sommes 203 admissibles pour 90 places. Une majorité de candidats est éliminée, certes, mais la barre de l’admission reste à franchir.

J’ai les résultats depuis 4 jours et pourtant, j’ai encore du mal à réaliser, je suis parvenue à obtenir les écrits alors que ce n’était pas le cas l’année dernière. Je suis donc fière de cette première étape pour laquelle j’ai fourni un travail acharné. Ces écrits sont tout de même difficiles, nous étions 8 à concourir dans ma salle début mars et nous sommes seulement 3 admissibles. Je pense que je vais avoir besoin de temps pour concrétiser ce résultat dans ma tête.

Les messages de félicitations et d’encouragements sont nombreux et cela me fait chaud au cœur de recevoir du soutien pour cet examen auquel je tiens tant.

Applaudissements, Battements De Mains, Mains, Black

Alors, maintenant, il ne s’agit plus de regarder derrière moi et de réfléchir à pourquoi je suis admissible. Il faut aller de l’avant et se recentrer sur la préparation des oraux dont nous ignorons toujours les dates et les modalités à ce jour. Ma préparation aux oraux est prête à hauteur de 25% environ au vu du travail à fournir et par rapport à ce que j’ai déjà fait, il me reste environ deux mois pour terminer. Il n’est pas question de lâcher en si bon chemin. Plus que jamais, je reste fixée sur mon objectif unique : être lauréate de ce concours.

Entourée, soutenue et motivée sont les maîtres mots de la suite de ce marathon dont nous connaîtrons le dénouement dans l’été. Je remercie une nouvelle fois dans cet article les personnes qui m’apportent chaleureusement leur soutien dans cette épreuve.

Félicitations aux admissibles, courage à ceux qui sont dans l’attente des résultats, à ceux dont la suite des épreuves est repoussée à l’automne prochain ainsi qu’à ceux qui passeront les seules épreuves écrites d’ici quelques semaines.

N’hésitez pas à partager vos expériences de concours ou d’examens en commentaires et à me poser les questions que vous souhaitez.

Sophie

Mon travail pendant le confinement

Nous sommes confinés depuis le mardi 17 mars 2020 à midi. Tout est à l’arrêt : mes remplacements en établissement et mes cours à l’INSPE pour la préparation au concours. Autant vous dire que mon emploi du temps bien rempli s’est vidé en quelques jours après l’annonce du Président de la République, le jeudi 12 mars à 20h, de la fermeture des établissements scolaires et des universités jusqu’à nouvel ordre…

Quelques semaines plus tard, nous avons finalement appris que les universités resteraient fermées jusqu’à la rentrée de septembre. Heureusement, bien avant cette annonce, la continuité des cours avait été mise en place par l’INSPE, nous permettant ainsi de poursuivre notre préparation au concours.

Il y a quelques jours, nous avons également appris que les concours étaient maintenus, sous des modalités différentes cependant. Je suis donc dans l’attente, comme plus de 250 000 candidats, des dates et nouvelles formes de l’examen à venir. Impatiente, stressée, motivée, déterminée, épuisée, angoissée, ce sont tous les états par lesquels je passe depuis un mois. Pourtant, malgré un moral fluctuant, j’ai un rythme de travail bien régulier.

Du lundi au vendredi, je travaille en moyenne 4 à 5 heures par jour, parfois plus quand j’ai une échéance. Le matin, je commence entre 9h et 10h, je prends une pause déjeuner de 12h à 13h puis je poursuis mon travail jusqu’à ce que j’en ai marre : 16h, 17h ou 18h selon ma motivation. Ma journée est ponctuée par quelques pauses : un café le matin, un bol de céréales l’après-midi, un tour sur les réseaux sociaux, séances d’éducation pour mon petit chien…

Je n’ai établi aucun planning, cela me rajoute du stress, je travaille ce que j’ai envie de travailler au moment venu sauf lorsque j’ai un travail à rendre : c’était le cas cette semaine.

Bilan des courses : sur mon oral de mise en situation professionnelle, 3 cours sont terminés et corrigés et 4 autres sont montés mais non corrigés sur une trentaine au total à préparer. En ce qui concerne mon oral d’entretien sur dossier, j’ai 8 cours environ à préparer et 3 sont terminés et corrigés. Je suis assez satisfaite de ma productivité même si j’aimerai évidemment avancer plus rapidement. L’INSPE est exigeante dans le rendu des travaux : cours complet, synthèse, fiche pédagogique, script de l’oral et cela ralenti la progression mais la préparation orale n’est que meilleure. J’ai légèrement ralenti mon rythme ces deux dernières semaines car j’attends les résultats des écrits et cela m’angoisse, mon parcours s’est arrêté là l’an dernier…

Quant aux week-end et jours fériés (je pense notamment au lundi de Pâques), je déconnecte totalement. Je profite encore plus de mon chien pour des instants privilégiés, je prends mes repas en terrasse (soleil, si tu m’entends, reviens!), je prends soin de moi (soins, gommages, masques…), je joue aux Sims 3 (oui, ne me jugez pas), j’écoute de la musique bref je fais ce que j’ai envie pour me détendre et reprendre mon travail de plus bel dès lundi matin!

Missions pour les semaines à venir : poursuivre sur cette lancée, surveiller les dates et modalités à venir, prier pour l’admissibilité, cesser de stresser (diminuer du moins…) et attendre des jours meilleurs…

Et vous, travaillez-vous durant ce confinement ? Avez-vous dû vous réorganiser ? Dites moi tout en commentaire.

Courage à tous !

Sophie

La fiche pédagogique

Document indispensable lors des oraux de concours, la fiche pédagogique est un outil précieux même lorsqu’on exerce.

Problème : d’une source à l’autre et même d’un enseignant à l’autre, les consignes et recommandations ne sont pas les mêmes.

En compilant plusieurs informations et selon mes besoins, je suis parvenue à établir une fiche pédagogique assez complète comprenant l’ensemble des éléments nécessaires.

Je ne prétends pas détenir le résultat parfait, cependant, j’ai créé un outil qui correspond aux exigences du concours et aux miennes. Il me semble important d’être en phase avec chacune de nos créations.


Ainsi, dans Titre de la séance / séquence, il faudra noter le nom du chapitre d’une manière générale. Exemple : Qu’est-ce que le management des organisations ?

Dans la Classe, le niveau auquel est destiné ce cour. Exemple : Première STMG.

Dans Discipline, le nom de la matière dans laquelle vous dispensez ce cours. Exemple : Management.

Dans Durée, l’intégralité du temps consacrée à l’ensemble du cours, détaillée ou non. Exemple : 5 heures de cours + 1 heure de travaux dirigés ou exercice + 2 h de devoir surveillé.

Dans Problématique ou thème, l’intitulé général auquel se rapporte votre chapitre. Exemple : Thème 1 : A la rencontre du management des organisations.

Dans Prérequis, l’ensemble des notions et concepts déjà exploités dans la même discipline ou même une autre. Exemple : organisation, entreprise privée, action collective.

Dans Objectifs, ce sont l’ensemble des connaissances que l’élève doit acquérir au cours du chapitre. Exemple : Caractériser une organisation donnée.

Dans Notions à retenir, ce sont l’ensemble des mots de vocabulaire que l’élève doit maîtriser à l’issue du chapitre. Exemple : décision stratégique, parties prenantes.

Enfin, dans Supports utilisés, il faut insérer l’ensemble de ce qui a été utilisé au cours du chapitre. Exemple : support de cours, vidéo, manuel, synthèse projetée.

L’intégralité de ces éléments peut être organisé dans un autre ordre bien que celui choisi ici semble relativement logique et progressif.

Les exemples évoqués dans cet article relèvent du programme de management de première STMG, sur lequel je travaille lourdement en ce moment.

Bon courage à tous.

Sophie